C’est quoi l’électricité biocompatible?

C’est quoi l’électricité biocompatible?
Bio-electriciens Électricité biocompatible

C’est quoi l’électricité biocompatible?

Définition de l’électricité biocompatible

L’électricité biocompatible (appelée aussi bio-électricité ou électricité biotique) est l’ensemble des techniques, appareils, matériaux et mesures mis en œuvre pour réduire au maximum les rayonnements électromagnétiques dans l’habitat.

Une installation électrique biocompatible est donc une installation électrique exempte (ou quasi-exempte) de pollutions électromagnétiques.

Aussi, toutes les pollutions sont prises en compte. Aussi bien les champs électriques (CE) que les champs magnétiques (CM).

Pour parvenir à ce résultat, des actions préventives et/ou correctives seront mise en œuvre (mise à la terre, gaines et/ou fils blindés, câbles torsadés, appareils moins émissifs, gestion spécifique du réseau et des branchements, éloignement, filtre CPL, etc).

La terre, la brique, le béton et la pierre sont relativement conducteurs des champs électriques. Pour ces matériaux comme pour les charpentes métalliques, une simple mise à la terre empêchera la propagation des champs électriques. En revanche, c’est beaucoup plus difficile à réaliser avec une maison en ossature bois, car le bois n’est pas conducteur. Il ne peut donc pas être relié à la terre. C’est pourquoi les gaines et fils blindés sont de rigueur.

Le bois est aussi beaucoup plus perméable aux champs électromagnétiques (CEM). Les maisons en ossature bois feront donc l’objet d’une attention particulière pour obtenir de l’électricité biocompatible. Là encore, les gaines et fils blindés seront incontournables.

Définition des champs électromagnétiques

champs-electriques-et-magnetiques

champs-electriques-et-magnetiques

Comme leur nom l’indique, les champs électromagnétiques (CEM) sont la superposition en tout point de l’espace d’un champ électrique et d’un champ magnétique.

  • Le champ électrique (CE) est généré par la tension électrique. Il se mesure en V/m (« Volts par mètre ») en tout point de l’espace.
  • Le champ magnétique (CM) est généré par le courant électrique, le « débit de charges en mouvement », se mesure en μT (« micro-Tesla) ou mG (« milli-Gauss ») en tout point de l’espace. [1mG = 0, 1μT).

Lorsque la fréquence est élevée (High Frequency-HF), on ne distingue plus le champ électrique et le champ magnétique. C’est pourquoi on mesure directement la puissance du champ électromagnétique en W/m2 (« Watts par mètres carrés ») en tout point de l’espace.

C’est leur fréquence (nombre d’oscillations par seconde), qui différencie les champs électromagnétiques les uns des autres. C’est aussi ce qui les rend plus ou moins perturbants pour les fonctions organiques, électriques ou hormonales.

Pourquoi se protéger des champs électromagnétiques ?

De nombreuses études et documents ont été publiés sur le sujet de l’électricité biocompatible et des dangers des CEM. Des centaines. Mais comme l’explique très bien Martin BLANK dans son dernier livre « Ces ondes qui nous entourent« , ces résultats sont toujours minimisés ou dénigrés par les puissant lobbies industriels. Ces derniers n’hésitant pas à financer eux-mêmes des études émettant des résultats plus favorables à leurs produits.

Martin BLANK a été l’un des organisateurs du rapport BioInitiative (2007) et a édité la mise à jour 2009 en physiopathologie. Ce rapport documente les effets biologiques, les effets néfastes sur la santé et les conclusions sur la santé publique. Particulièrement en ce qui concerne les impacts des rayonnements non ionisants (champs électromagnétiques incluant les champs électromagnétiques à très basse fréquence et champs radiofréquence / micro-ondes ou champs électromagnétiques).

En France, en 1998, un document intitulé « Mieux connaître les risques des courants électriques parasites dans les exploitations d’élevage » a vu le jour. Il a été distribué aux agriculteurs pour les sensibiliser à la protection de leur bétail contre les CEM. Cette brochure a été réalisée par le ministère de l’agriculture et de la pêche, l’assemblée permanente des chambres d’agriculture, PROMOTELEC, GROUPAMA et…EDF.
Bizarrement, rien de tel n’a été fait pour prévenir du danger des CEM sur les humains

Comment construire une maison doté d’électricité biocompatible ?

Vous désirez construire ou rénover une maison avec une installation électrique biocompatible? Pour mettre en œuvre un système d’électricité biocompatible, de nombreux matériaux peuvent être utilisés pour la construction de votre maison. Mais comme nous l’avons expliqué plus haut, la quasi-totalité de ces matériaux sont perméables aux champs électromagnétiques.

C’est donc le plus souvent l’utilisation d’équipements et de matériels électriques spécifiques qui permettent d’obtenir de bon résultats. En effet, ces équipements abaissent considérablement le niveau de la pollution électromagnétique. Sans oublier les techniques particulières d’installation (raccordement systématique à la terre, etc).

Quel professionnel contacter pour ce genre de prestation ?

Dans le cas d’une construction neuve, pour obtenir une électricité biocompatible, faites appel à un géobiologue dès le début de votre projet. Il saura vous guider et vous conseiller sur le choix des matériaux, leur mise en œuvre et établira un audit complet de votre terrain de construction et de son environnement en effectuant tout un tas de mesures.

Le plus souvent, le géobiologue n’intervient qu’en tant que consultant. Les travaux seront effectués par un autre professionnel (bio-électricien).

Vous pouvez aussi faire appel à un consultant spécialiste des CEM et de l’électricité biocompatible. Car contrairement au géobiologue qui prend en compte tous les aspects énergétiques d’un lieu, le consultant en CEM limite son activité aux champs et ondes électromagnétiques.

Dans le cas d’une intervention sur une installation existante, d’une rénovation, mais aussi pour une construction neuve, faites appel à un bio-électricien. Le bio-électricien effectue les travaux d’installations électriques et de mise en conformité de votre habitation.

Un bio-électricien possède les compétences et des instruments de mesures spécifiques. Grâce auxquels il pourra réaliser un diagnostic des pollutions électromagnétiques de votre habitat ou de votre lieu de travail. C’est un artisan spécialiste de l’électricité biocompatible.

 

 

Remonter